La Passion prime

Kevin Carré vient de reprendre le flambeau de l’entreprise familiale lancée en 1986, les Magasins de la Passion, un commerce de fruits et légumes basé à Bernay. Avec un objectif majeur : faire perdurer l’aspect local du primeur et développer les services numériques pour renforcer le lien avec le client.

“J’ai commencé tout en bas de l’échelle à travailler au magasin à la fin de mes études. Il y a cinq ans, les fondateurs, Monsieur et Madame Gosse, m’ont dit qu’ils comptaient sur moi pour reprendre l’entreprise quand ils partiraient à la retraite. C’est un sacré chemin parcouru depuis. On est en train de passer le témoin”, explique Kevin Carré, ancien vendeur désormais à la tête d’un primeur réputé dans l’Eure.

Le nouveau gérant déplie la frise historique de l’entreprise familiale : “La famille Gosse a débuté cette aventure avec un rayon fleuriste et un espace dédié aux fruits et légumes. Ils ont pu ensuite agrandir le magasin avec de l’épicerie fine, la crémerie et une cave. Aujourd’hui, on se concentre sur les produits frais, c’est une réelle volonté de notre part”. Qualité et fraîcheur sont les maîtres-mots : “Nous avons beaucoup de rotation, nous prenons soin de terminer tous nos stocks, de vendre des produits nouveaux sur chaque marché. Ces bonnes pratiques sont très ancrées ici et on constate un intérêt grandissant de la part des Français pour les produits locaux et éco-responsables.”

Privilégier le drive pour survivre

Outre la prise de relais, Kevin Carré a dû - comme tous les commerces de proximité - s'adapter aux contraintes liées à la crise. “ Nous avons dû fermer la boutique les après-midi lors du premier confinement car il n’y avait personne dans les rues. Nous nous sommes concentrés sur le drive, on préparait nos commandes le matin, on en avait souvent plus d’une centaine et on livrait sans frais les après-midi.” Il poursuit : “Le drive a été lancé en 2018 par ma compagne, Cheryl Durand, qui travaille aussi au magasin. Ce service a vraiment explosé lors du premier confinement et cela est resté dans les habitudes de nos clients. On peut penser qu’avec le drive, le lien est moindre. Mais ce n’est pas forcément le cas. Certes, ils n’auront pas de conseils en direct lors de la commande, mais ils viendront tout de même discuter avec nos vendeurs lors de la réception de la commande. Nous sommes toujours aussi proches de nos clients”.

Pour développer leur service numérique, les Magasins de la Passion ont bénéficié de l’accompagnement de Mounir El Hamzaoui, coach Google des Ateliers Numériques. Au programme, une optimisation du site pour appuyer la vente en drive ainsi que des conseils pour accentuer leur stratégie sur les réseaux sociaux : “Nous sommes constamment attentifs, nous répondons aux demandes des clients. Nous envoyons également une newsletter tous les vendredis avec les promotions du moment. La page Google My Business est également actualisée au gré des changements d’horaires, avec les contraintes sanitaires pour maintenir notre activité”, explique le gérant de l’entreprise. Avec des résultats évidents : “Par exemple, les statistiques de notre page Google My Business ont explosé durant cette période compliquée entre confinement, déconfinement et couvre-feu, car les clients cherchent en permanence à avoir les bonnes informations pour optimiser leur temps.”

Développer sa chaîne YouTube*

Aussi, dans la cadre du coaching proposé par Google, Kevin Carré bénéficie d’une formation réalisée en visioconférence pour l’accompagner dans son projet de création de vidéos sur YouTube : “Nous souhaitons publier des vidéos pour présenter les produits de saison, avec des recettes, des conseils de nos vendeurs, indiquer les temps de cuisson et spécifier les périodes de l’année où il faut acheter les produits. En parallèle, j’ai aussi pu bénéficier d’une formation sur le référencement et les mots-clefs afin d’être trouvés plus facilement sur Google.” Un projet qui devra légèrement patienter puisque le succès des Magasins de la Passion entraîne l’ouverture d'un second magasin, prévue pour mai : “Dès que cela sera terminé, nous allons lancer ces vidéos sur notre chaîne YouTube. Nos produits sont très visuels, il faut montrer les étals pour en profiter”. Il conclut : “Ce second magasin nous prouve que nous avons atteint une nouvelle clientèle, que nous avons rapidement su fidéliser. Mais aussi que cette période singulière, source de remise en question, peut aussi permettre la progression”.

Ce second magasin nous prouve que nous avons atteint une nouvelle clientèle, que nous avons rapidement su fidéliser.

Kevin Carré, gérant, Magasins de la Passion

Lieu

Bernay

Filtre

Découvrir d'autres histoires

AnaScan

Le renouveau numérique d’AnaScan

Indira de Paris

Indira de Paris: la création d'une marque autour d'un produit innovant

Maison des Soeurs Macarons

Maison des Soeurs Macarons : de délicieux gâteaux disponibles en ligne