Mabagnol: comment réinventer le garage classique ?

“J’ai eu la secrétaire au téléphone. Non, c’est la patronne.” Des remarques comme celles-ci, Allison Denis en a fait son cheval de bataille depuis qu’elle a créé Mabagnol, dans la région lyonnaise. La jeune entrepreneuse était consciente qu’une femme allait détonner dans le secteur de l’automobile. Pour autant, ça ne l’a pas empêché de troquer une opportunité de travail à l’étranger pour lancer son entreprise, épaulée par un père passionné de voiture. Ce qui n’était qu’une blague au début devient un concept innovant : concevoir un “self-garage” en mettant à disposition des outils et du matériel d’entretien automobile. Mabagnol est née et Allison-la cheffe d’entreprise, aussi.

Savoir se relever les manches, être un peu “couteau-suisse”, et avoir une bonne dose de détermination, voici ce qui rythme le quotidien d’Allison. Les journées de 24 heures sont trop courtes pour celle qui gère l’accueil des clients, la finance, la communication et le management de son équipe. Mais le plus gros challenge reste d’asseoir sa place dans un secteur d’activité majoritairement masculin. “Il est compliqué de recevoir le même respect que les hommes reçoivent. Il faut avoir le caractère pour pouvoir s’y confronter et répondre de la bonne manière.” Du caractère elle en a, et pour Allison, si l’on “ne change pas les mentalités, il faut pousser les gens”. Cela passe par donner quelques recommandations à son équipe comme de ne pas s’énerver si les clients font des réflexions sur le jeune âge de la patronne. Elle a également ajouté la mention “Entreprise gérée par un femme” sur sa fiche Google My Business. “Dans l’époque dans laquelle on vit, je pense que les femmes ont plein de choses à apporter dans tous les secteurs d’activité” dit-elle, à l’heure où l’empowerment est de toutes les conversations.

Dès le début de l’aventure Mabagnol, la jeune entrepreneuse a créé une page Google My Business. “L’activité est très spécifique, il y a de la demande, mais les canaux de communication que je connais et je maîtrise n’étaient pas forcément suffisants” reconnaît-elle. Sans avoir besoin d’être une experte en informatique, Allison se familiarise avec Google My Business et avoue que “même quelqu'un qui n’est pas à l’aise avec les supports techniques internet peut très bien s’en sortir.” En quelques clics, elle met à jour ses horaires, ajoute des visuels de son garage, poste sur les dates de fermeture. La prise de rendez-vous depuis des plateformes de réservations est directement accessible depuis sa page Google My Business. “Tenir une fiche Google propre, avec mises à jour des horaires, bons numéros de téléphone, c’est important, parce que c’est comme ça que les clients nous trouvent” évoque-t-elle. Avec plus de 12 000 vues de son site par trimestre, dans un secteur particulièrement concurrentiel, 500 appels par mois depuis la section “Actions des clients” de Google My Business et 80 demandes d’itinéraires, le travail paie et ce, même pendant la pandémie. Sur l’ensemble de ses rendez-vous, 50 % sont des nouveaux clients, ayant trouvé l’entreprise par sa fiche Google My Business. En un an, elle voit s’opérer une augmentation de 30 % sur les actions depuis sa page Google My Business. L’assiduité avec laquelle Allison gère sa page lui assure ce succès et les avis - auxquels elle se fait une obligation de répondre à tous, y compris les négatifs - le confirment. Quatre ans après son démarrage, Mabagnol peut compter sur une clientèle fidèle, qui revient chaque année. Une affaire qui roule.

Tenir une fiche Google propre, avec mises à jour des horaires, bons numéros de téléphone, c’est important, parce que c’est comme ça que les clients nous trouvent.

Allison Denis, Directrice, Mabagnol

Lieu

France

Filtre

Découvrir d'autres histoires

Gryp 3D

L’impression 3D, un coup de pouce aux collectionneurs automobiles

Le gîte des Courtines

Les Courtines : gîte avec vues