Le patrimoine gourmand des Escalettes

À Saint-Saturnin-de-Lucian, près de Montpellier, Perrine Guillem et Adrien Briu cuisinent des petits biscuits traditionnels appelés escalettes. Grâce à leur nouvelle boutique en ligne et avec l’aide des Ateliers Numériques de Google, le couple offre une seconde jeunesse au patrimoine gourmand de leur région.

“Nos escalettes, nous les tenons de Mamie Alix.” Perrine Guillem sait ce qu’elle doit à sa belle-grand-mère. Installée à Saint-Saturnin-de-Lucian, près de Montpellier, sa biscuiterie traditionnelle redonne, depuis deux ans, ses lettres de noblesse aux escalettes, une spécialité gourmande locale et oubliée. D’ailleurs, quand Perrine et son conjoint Adrien Briu se sont lancés, “Mamie Alix” était l’une des rares Héraultaises à perpétuer la tradition séculaire. “Ces petits biscuits à la fleur d’oranger et aux zestes de citron sont produits dans la région depuis le Moyen-âge, mais ils étaient tombés dans l’oubli, regrette Perrine. Lorsque nous avons démarré notre activité, plus aucune biscuiterie n’en vendait.”

Raviver le patrimoine

Il faut dire que la production d’escalettes est un art et demande des moyens que toutes les pâtisseries ne peuvent se permettre : “Les escalettes cuisent dans un moule traditionnel, détaille-t-elle. La plupart datent du XIXe siècle et sont forgées artisanalement. Ces petites gaufrettes étaient souvent dégustées en début d’année en guise d’étrennes ou à l’occasion de fêtes de famille.”

Perrine Guillem connaît l’histoire du biscuit craquant, vieux de 700 ans, sur le bout des doigts. Pourtant, ni elle ni son compagnon Adrien Briu ne sont pâtissiers de formation. Les deux trentenaires se sont reconvertis sur le tard : “Je travaillais dans l’éducation et Adrien occupait un poste dans l’informatique. Il y a quelques années, comme beaucoup de personnes de notre génération, nous avons voulu nous reconvertir dans l’artisanat”, retrace la commerçante. Le couple produit désormais ses escalettes dans un petit atelier privé de 15 m², à Saint-Saturnin-de-Lucian. Un emplacement économique, qui n’a pas vocation à recevoir du public. “Notre local est très joli mais il est juste assez grand pour accueillir notre atelier. Aussi, lorsque nous avons démarré cette aventure, nous avons choisi de vendre nos escalettes uniquement à des professionnels et des revendeurs, qui eux distribuaient nos produits au grand public”, relate Perrine. Mais pour assurer la survie de leur activité lors de la crise sanitaire, le couple de biscuitiers a dû rapidement miser sur sa stratégie en ligne. “Nous avons lancé une boutique en ligne, à l’intention du grand public. Mais il fallait gagner en visibilité.”

Une meilleure visibilité en ligne

Après avoir suivi quelques tutoriels sur la chaîne YouTube des Ateliers Numériques de Google, le couple se rapproche de l’antenne Occitanie, à Montpellier. Avec leur coach Léa, Perrine et Adrien créent dans un premier temps la fiche Google My Business des Escalettes.”Je connaissais la fonctionnalité mais je ne savais pas comment l’utiliser au maximum de ses potentialités”, se souvient Adrien. Alors que la biscuiterie vient de lancer sa boutique en ligne, Adrien constate les premiers effets positifs de l’outil : “Ce qui me paraît surtout utile, c’est que notre fiche Google My Business apparaît tout de suite dans Google Maps. Les particuliers peuvent donc nous trouver très facilement.” Et lorsqu’un internaute recherche “les escalettes” sur Google, l’atelier de Perrine et Adrien arrive désormais en tête des résultats. “Les avis très positifs laissés par les consommateurs ont aussi permis aux Escalettes d’être mieux référencées”, fait remarquer Léa.

Au cours de leur formation, le couple a également pu se familiariser avec Google Site Kit, une application regroupant plusieurs outils dont Search Console et Google Analytics. “Ces outils nous sont très utiles depuis le lancement de notre site e-commerce. Google Analytics nous aide à en apprendre plus sur nos clients”, retrace Adrien. “Nous avons constaté que 90% des visiteurs provenaient de France, nous avons donc limité notre activité de commerce en ligne aux frontières nationales”. Perrine et Adrien optimisent en parallèle les métadonnées sur le site afin d’améliorer le référencement sur les moteurs de recherche. “Léa nous a également appris à sélectionner les bons mots clés. L’outil Google Analytics nous a permis de mieux comprendre comment les internautes nous trouvaient. Une grande majorité de nos clients, 70%, parviennent jusqu’à nous grâce aux moteurs de recherche”, se félicitent les biscuitiers.

Grâce à leurs efforts et l’aide de leur coach, les commerçants constatent aujourd’hui une augmentation de leurs visites mensuelles sur leur nouvelle boutique en ligne. “5% d’entre elles se concrétisent en achat. Ajoutées aux ventes aux professionnels à l’atelier, elles nous permettent d’assurer la pérennité de la biscuiterie”, se réjouit le couple, dont le regard se tourne désormais vers l’avenir. “Nous aimerions quitter notre petit atelier pour un lieu bien plus grand et ouvert au public”, confie Perrine Guillem, qui rêve d’organiser des visites guidées dans ses locaux et ainsi mettre en valeur leur patrimoine gourmand. “Très vite, les Escalettes pourraient recruter du personnel”, espère-t-elle. De quoi offrir un bel avenir à la recette de “Mamie Alix”.

Ces outils nous sont très utiles depuis le lancement de notre site e-commerce. Google Analytics nous aide à en apprendre plus sur nos clients

Adrien, Co-gérant, Les Escalettes

Lieu

Montpellier, France

Filtre

Découvrir d'autres histoires

AnaScan

Le renouveau numérique d’AnaScan

Indira de Paris

Indira de Paris: la création d'une marque autour d'un produit innovant

Magasins de la Passion

La Passion prime