Jump to Content

2 minutes de lecture

Grâce à leur transition numérique, ce couple de Parisiens a donné de la visibilité à son concept ambitieux et alternatif dans le secteur du tourisme : le gamping

Caraferme

"L’envie de tenter l’aventure dans le tourisme nous trottait dans la tête, on imaginait un gîte, mais sans vraiment en avoir arrêté les contours" se souvient Nicolas. L’idée prend finalement une autre tournure. Le quadragénaire installé à Paris, barista dans un bar TGV la semaine, fonde Caraferme avec son mari, Sébastien, fleuriste de formation. Nichée à deux pas du Perche, la longère abrite la maison du couple, une piscine, mais aussi un vrai bestiaire, des moutons aux cochons d’Inde en passant par des chèvres et des ânes. Et depuis presque un an, le couple a aussi planté sur son terrain deux caravanes des années 1970, entièrement refaites par leurs soins avec meubles et décoration d’époque. L’idée de Caraferme germe à l’été 2019, notamment après une semaine de vacances en van chez l’habitant dans le Pays basque. En septembre 2019, le projet prend corps autour de deux activités, du “gamping” (contraction de “camping” et de “garden”) sur une partie de leur jardin, et deux caravanes d’hôtes. Si pour la première, la plateforme Homecamper leur permet de trouver des campeurs à la recherche d’un coin d’herbe pour planter leurs tentes, la création d’un site s’avère indispensable pour les caravanes. "On n’était pas très branchés outils numériques, presque has-been", sourit Nicolas. "Nous avons créé une page assez basique" pose Sébastien. L’épidémie et le confinement qui frappent le monde au printemps 2020 leur laissent le temps de peaufiner l’installation. Mais quand se profile la fin du confinement, il s’agit d’être prêts et de se faire connaître. Une amie les aiguille alors vers les Ateliers Numériques Google de Montpellier, pour des formations en ligne. "Le fait que ce soit sans frais nous a permis de foncer, raconte Nicolas, on a appris à se servir des outils Google, et notamment Google My Business, pour booster notre trafic via le référencement sans frais." "Et là, un feu d’artifice, renchérit Sébastien, 500 vues dès la première semaine, puis rapidement 1 000." Grâce à ce coup de pouce, Caraferme tourne à plein régime pendant l’été. Cette transition numérique accélérée leur permet par ailleurs d’être plus accessibles - "Miracle ! On apparaît sur Google Maps", se réjouit Nicolas - et d’échanger avec leurs clients avant et après leur visite. Mais les deux entrepreneurs ne comptent pas s’en tenir là, avec déjà des plans pour la prochaine saison, qui devrait s’ouvrir autour d’avril prochain. "On aime beaucoup les hébergements insolites, et nous aimerions installer une yourte" annonce Nicolas. S’ils fourmillent d’idées, ils gardent les pieds sur terre : "On tient à ce côté convivial et familial… On veut rester petit, on ne veut pas devenir un camping sans âme!"

Le fait que la formation en ligne des Ateliers Numériques de Google soit sans frais nous a permis de foncer ! Nous avons appris à nous servir des outils Google, et notamment Google My Business, pour booster notre trafic via le référencement naturel. Et là, un feu d’artifice ! 500 vues dès la première semaine, puis rapidement 1000.

NICOLAS EUGÈNE-LABBE & SÉBASTIEN EUGÈNE-LABBE, LES PROPRIÉTAIRES D'ENTREPRISE, CARAFERME

Back to top