Baroudeur Cycles, du monde dans le peloton

On pourrait croire que les rues pavées lyonnaises ne favorisent pas la pratique du vélo. Et pourtant, c’est dans l’une de ces allées typiques au sein du premier arrondissement que l’on peut trouver Baroudeur Cycles.

Son fondateur, Tanguy Julien-Laferrière, a pas mal bourlingué avant d’y poser ses roues. “L’artisanat, cela a toujours été une passion pour moi. Chaque été, je prenais un job étudiant manuel, j’ai travaillé dans la métallurgie ou la maçonnerie”, raconte le jeune entrepreneur. À l’obtention de son diplôme en école de commerce, il décide de “se salir les mains” plutôt que de suivre le chemin tout tracé : “J’avais le choix entre faire du consulting dans une grande entreprise ou essayer de rentrer dans l’incubateur de mon école, l’EM Lyon. J’ai choisi la seconde option, celle de préparer un projet professionnel. Cela a fonctionné et j’ai ouvert le magasin de vélos Baroudeur Cycles, en 2018. Plus jeune, je réparais des vélos et je les revendais. Cette expérience m’a vraiment servi pour l'ouverture de la boutique. C’est un réel accomplissement et un bonheur", confie-t-il.

Une vision durable et numérique

Grâce à un modèle situé entre l’artisanat et le commerce, notamment grâce à la vente de pièces détachées, la boutique se fait vite un nom : “Depuis le lancement, nous revoyons nos objectifs à la hausse chaque mois car nous les atteignons, voire les dépassons. Nous avons aussi cette chance d'évoluer dans un secteur qui n’est pas totalement atteint par la pandémie. Il y a une véritable appétence pour le vélo, avec un appétit pour le durable grandissant. C’est notre crédo ici, on essaye de tout réparer, on ne jette rien.”

Alors que le premier confinement entraîne fermeture totale et chiffre d’affaires nul, Tanguy en profite pour repenser sa stratégie numérique : “Nous avons passé ces deux mois à refonder notre modèle, surtout avec la création de notre site de vente en ligne, ce qui nous a apporté une clientèle plus large, même internationale. Et puis par la suite j’ai voulu aller plus loin, car j’étais familier avec les principes du numérique mais pas forcément avec la technique et la pratique. Pour développer mes compétences, j’ai suivi les formations en ligne des Ateliers Numériques de Google afin d’en apprendre davantage sur le référencement. Ce qui nous a permis de dégager des grandes tendances et de construire la stratégie référencement à long terme.” Si pour l’instant, l’utilisation de Google Analytics et la gestion de la page Google My Business sont effectuées par le jeune dirigeant, cela ne l’empêche pas de regarder vers demain : “Il est tout à fait probable, à la sortie de cette crise, qu’une personne soit embauchée pour gérer notre stratégie numérique afin de réellement explorer toutes les possibilités offertes.”

Le vélo à la cote

Si “la petite reine” n’a pas connu la crise en 2020 - le chiffre d'affaires du secteur du vélo a dépassé les 3 milliards d'euros, avec une progression du marché de 25%, selon la fédération Union Sport et cycle -, Tanguy Julien-Laferrière reconnaît néanmoins que la période amène son lot de défis. “Certes le secteur est moins atteint que d’autres - au total, ce sont 2,7 millions d'unités qui ont été vendues l'année dernière, soit +1,7% par rapport à 2019, ndlr -, mais il faut savoir qu’il y a une rupture mondiale des pièces détachées pour les vélos due à la pandémie et nous devons prendre cela en compte dans le développement du magasin. Cette crise nous permet tout de même de dégager du temps pour améliorer notre catalogue, mieux référencer nos produits, gérer notre stock plus facilement et améliorer nos processus internes de facturation ou d’édition de bordereaux pour faciliter les livraisons.”

Aujourd’hui, l’heure est à la consolidation d’un projet qui sonne comme un rêve d’enfant pour Tanguy : “On se concentre sur les besoins de nos clients et la constante évolution du monde du vélo. Je considère que Baroudeur Cycles est dans le triangle d’or : commerce de proximité, artisans en centre-ville - donc bien placés -, avec des produits éco-responsables qui passionnent les Français.” De quoi poursuivre sur cette voie.

On se concentre sur les besoins de nos clients et la constante évolution du monde du vélo.

Tanguy Julien-Laferrière, Fondateur, Baroudeur Cycles

Lieu

Lyon

Filtre

Découvrir d'autres histoires

Indira de Paris

Indira de Paris: la création d'une marque autour d'un produit innovant

Magasins de la Passion

La Passion prime

Maison des Soeurs Macarons

Maison des Soeurs Macarons : de délicieux gâteaux disponibles en ligne