Les défilés de mode numériques de Sylvain et Nathalie

Au centre-ville de Strasbourg, cela fait 15 ans que la boutique Acte 2 a pignon sur rue. Et pour préparer l’avenir, le commerce indépendant, spécialiste du prêt-à-porter féminin, est décidé à se développer par sa présence en ligne. Témoignage.

“Pour présenter les nouvelles collections à mes clientes, j’ai eu l’idée de faire des montages photos qui ressemblent à des couvertures de magazine.” Sylvain Sebban n’est pas à la tête d’un groupe de presse et encore moins graphiste. Pourtant, grâce à ces “couvertures de magazine” qui ornent la page Google My Business de son commerce, Acte 2 crée du lien avec sa clientèle féminine. “L’achat d’un vêtement c’est d’abord une émotion : il faut que la pièce que vous souhaitez vendre soit portée par un modèle, sinon les clientes ne peuvent pas s’y projeter”, estime le professionnel. C’est l’expérience qui parle : la boutique de sa femme, Nathalie Sebban, est une institution, installée depuis 15 ans rue des Juifs, à Strasbourg. La petite enseigne indépendante, qui a investi le local de 50m² au centre-ville en 2005, s’est spécialisée dans le prêt-à-porter féminin. “De mon côté, je me consacre à l’arrière-boutique et à la stratégie numérique”, détaille-t-il.

Une boutique numérique

Sylvain Sebban n’a pas attendu la crise sanitaire pour se persuader de l’importance de la présence et de la vente en ligne dans le secteur du prêt-à-porter. “A vrai dire, je ne pense pas qu’une boutique comme la nôtre puisse rester à flot sans développer cela”, reconnaît-il. Dès 2018, il crée une page Google My Business pour Acte 2. “J’avais découvert cette fonctionnalité grâce à la Chambre de Commerce et d’Industrie. On nous a expliqué qu’il fallait nourrir la page avec des photos”, se souvient Sylvain Sebban, qui peu à peu se dédie entièrement à la numérisation de sa société, et choisit de développer la présence en ligne de son magasin.

Sans connaissances approfondies dans le numérique et malgré les efforts de Sylvain, le nombre de vues mensuelles sur la page Google My Business d’Acte 2 stagne aux alentours de 10 000 vues. Un chiffre correct mais insuffisant pour appréhender sereinement les périodes difficiles selon lui. “Il faut constamment renouveler sa clientèle, constate le commerçant. J’ai réussi à mettre en place un service de click and collect dès le début de la crise sanitaire, mais, depuis un an déjà, je ne voyais plus de nouveaux visages se diriger vers la boutique.” C’est Anne, la coach des Ateliers Numériques de Google en contact avec Sylvain, qui va l’aider à débloquer la situation dès les premières séances de formation. “Sylvain et Nathalie avaient besoin d’être davantage visibles localement, et de mettre plus en avant leur activité de boutique en ligne. J’ai procédé à un audit de leur fiche Google My Business, qu’ils ont ensuite pu optimiser”, précise la formatrice. “On a tout repris depuis le début. Anne m’a par exemple conseillé de lier des articles de la boutique en ligne directement aux images grâce à un lien URL", abonde le gérant, qui suit une heure de formation tous les dix jours. Sylvain Sebban a pu rapidement constater les progrès réalisés dans le développement de son activité : “D’après Google Analytics, nous sommes passés de 10 000 à 50 000 vues par mois. Et en 2021, ce sont 150 nouvelles clientes qui ont fait des achats sur le site !”, s’émeut-il.

Les vêtements en mouvement

La reprise aidant, Sylvain et Nathalie chouchoutent plus que jamais leurs clientes : “Pendant la crise, ma femme recevait des clientes individuellement, sur rendez-vous. Elles ont beaucoup apprécié le fait de pouvoir faire leurs achats dans une boutique privatisée, d’avoir le temps d’essayer, de faire leur choix et d’être conseillées”, affirme le commerçant, qui continue de développer la communication autour de sa boutique. “En plus des couvertures de magazine, je réalise de petits clips vidéos, comme des mini défilés de mode”, sourit-il. Avant de conclure : “Les vêtements doivent rester en mouvement sur des corps. Les natures mortes, cela ne me correspond pas vraiment.”

D’après Google Analytics, nous sommes passés de 10 000 à 50 000 vues par mois. Et en 2021, ce sont 150 nouvelles clientes qui ont fait des achats sur le site !

Sylvain, Fondateur, Acte 2

Lieu

Strasbourg, France

Filtre

Découvrir d'autres histoires

AnaScan

Le renouveau numérique d’AnaScan

Indira de Paris

Indira de Paris: la création d'une marque autour d'un produit innovant

Magasins de la Passion

La Passion prime